#Audi2E Laponie : les conseils de Margot Laffite

On ne change pas les bonnes habitudes : la dernière fois c’était Valentin Simonet, fraîchement sacré Champion de France FFSA Junior qui prodiguait ici même ses conseils pour préparer une course ; nouveaux enjeux nouveau terrain de jeu : la difficulté croît d’un cran c’est donc vers la très expérimentée Margot Laffite que je me suis tourné. 


Les conseils d’une championne

La recette est simple, à l’image de Michel Vaillant qui glanait des informations auprès d’un vieux sage, le meilleur moyen de se préparer c’est d’engranger un maximum d’informations en amont de la course. Par conséquent, on réduit notre risque d’être surpris ou déstabilisé.

MARGOT LAFFITE – PILOTE 

Tu es une grande habituée du pilotage sur glace avec de nombreuses participations au Trophée Andros,
Qu’est-ce qui t’attire tant dans ce type de course ? 

Tout d’abord ce sont mes premières amours. J’ai débuté le sport automobile par le Trophée Andros alors j’ai beaucoup de plaisir à y revenir.  Ensuite le côté atypique de rouler sur glace et de mettre de côté tous les fondamentaux du circuit. L’improvisation permanente que requiert le pilotage sur glace. Et je terminerais par l’ambiance formidable qui règne sur ces week-end de courses. 

On le sait, la façon de piloter est complètement différente entre la piste et la glace, mais selon toi,
Quelle est la plus grosse différence ? 

Réinventer son pilotage à chaque tour. Au difficile exercice des 4 tours chronos cumulés, on ne répète pas une fois le même tour, on doit juste s’adapter pour parvenir à essayer de réaliser le même chrono !

Et au contraire,
Existe t-il un point commun entre ces deux univers ? 

L’adrénaline, la pression… Mais elle est plus forte et intense encore sur un tour de 800 ou 900m.

Chaque pilote a son style de pilotage et sa façon d’appréhender la course, mais d’après toi,
Quelles doivent-être les qualités d’un bon pilote sur glace ? 

La faculté d’adaptation et l’expérience. Même les pilotes les plus chevronnés en circuit doivent faire preuve d’humilité parce que comprendre la piste et les pneus relève d’une complexité inouïe ! 

Si tu devais donner quelques conseils à un débutant complet sur la glace, tu lui dirais quoi ? 

Ne sois surtout pas méthodique et regarde loin ! Sers toi de ton instinct quoi…! 

Je participe bientôt à une course sur glace,
Qu’elle erreur il faut absolument que j’évite ?

D’écrire quelle « qu’elle » – Et ensuite regarder où tu ne veux pas aller parce qu’invariablement tu y iras. 

On sait que 2015 a été une année très chargée pour toi,
2016 s’annonce comment ? 

Tout pareil ! Abmoteurs, Canal+, Renault Sport, pilotage et bébé !


audi2E-oreca-1

À la lecture de tout ces conseils je suis rassuré sur un point : la constance. Il me semblait très difficile d’être régulier/constant sur une piste changeante et où les réactions de la voitures peuvent être très différentes d’un passage à l’autre. Maintenant on croise les doigts !

Merci milles fois à Margot pour le temps qu’elle a consacré à cette interview.
Vous pouvez retrouver toute l’actualité de Margot Laffite sur sa page Facebook !

Commenatires

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être