En moto c’est aussi Uber cool !

Il y a quelque temps, arrivait à Paris une bombe anti-taxis. Vous l’aurez reconnu : il s’agit bien de Uber. Pour mémoire, il s’agit d’un service de chauffeur disponible sur iPhone (et autres du même acabit) dont le fonctionnement est simple mais extrêmement malin !

C’est pas compliqué : on ouvre l’application, cette dernière nous géo-localise et quelques minutes après avoir confirmé l’adresse : votre chauffeur arrive. Cela paraît simple : et ça tombe bien car ça l’est.

Outre cette simplicité, Uber propose quelques avantages supplémentaires :

Uber est pudique

Oui, une course avec Uber revient à télécharger une chanson sur iTunes : on reçoit la facture détaillée et après avoir noté la performance du chauffeur, notre compte est directement prélevé du montant dû. C’est discret et ça évite beaucoup de problèmes.

Uber est bien élevé

Oubliez la Peugeot 407 Blanche équipée d’une couverture puante et sale à l’arrière ainsi que les histoires de couple du chauffeur. Si il pleut (et parfois, force est d’admettre que ça arrive à Paris), c’est avec un parapluie que votre chauffeur vous attendra et vous ouvrira la porte. A contrario, si il fait chaud, la clim’ gardera au frais quelques bouteilles d’eau à bord.

Uber a de la gueule

Encore une fois, oubliez la 407 Blanche. Voyez plutôt le parc automobile de Uber :

# Mercedes Classe E/S

# BMW séries 5/7

#Peugeot 607

#Citroën C6

#Jaguar XK

Bref, vous l’aurez compris : on joue dans une autre gamme : gamme avec laquelle même G7 Club Affaire a du mal à rivaliser.

Alors, effectivement c’est un peu plus cher qu’une course de taxi lambda – je veux dire – pris à « à la volée » dans Paris. Néanmoins, l’approche n’étant pas facturée (le « compteur » ne tourne pas tant que vous n’êtes pas à bord), face à un G7 : on s’y retrouve bien.

De manière plus personnelle, vous l’aurez compris, j’adore ce service. Pour son élégance à la fois via les autos mais aussi son élégance de fonctionnement : les chauffeurs sont sympas, jeunes mais extrêmement professionnels. Et puis n’oublions pas non plus : un service client excellent qui s’inquiète de ses clients comme une mère de ses enfants.

Dernier petit détail qui tue : si le client note le chauffeur, le client est aussi noté par le chauffeur : cette relation de respect mutuel permet d’éviter les dérives des clients et permet à Uber d’avoir des chauffeurs qui aiment ce qu’il font et prennent plaisir à partager un moment avec leur client et ça s’en ressent.

Il ne manquait plus qu’une chose : que Uber fasse la moto. Et depuis le 3 septembre c’est chose faite : et alors c’est incroyable ! C’est organisé de façon extrêmement professionnelle.

Ne pensez pas qu’une Uber moto se contente de vous filer un casque. Il y a aussi le gilet Air-Bag, les gants et le blouson. Pour les soucieux de l’hygiène (et ça me paraît normal), aucuns soucis : charlotte en papier sur la tête, solution hydro-alcoolique pour les mains : c’est tout propre.

Ensuite, sous les conseils du pilote, on s’installe à l’arrière et c’est parti ! Un fauteuil clubman en cuir vous balade dans Paris jusqu’à votre destination le tout de façon aussi simple que pour les autos.

 

Pour ceux qui auraient peur : essayez-le une fois et vous verrez alors qu’on oublie très vite qu’on est sur une moto et donc les craintes s’évadent aussi vite que votre esprit.

 

Aller ! Je vous laisse, ma moto m’attend !

 

 

 

 

Et comme on est gentils profitez de 20€ crédités sur votre compte Uber grâce au code UBERCONTREAPPEL

Commenatires

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être
Instagram has returned invalid data.