Essai Abarth 595 Competizione

Essayée dans l’accueillante région du Nord, cette Abarth 595 Competizione possède un capital sympathie énorme, mais la sportivité va t-elle suivre ?

Retrouvez la fiche de notation de la 595 sur Le Garage des Blogs

Essai_Abarth_595_Competizione_Contreappel_HD-01

Extérieurement, rien à dire. Le design de l’Abarth est reconnaissable de tous : une signature unique et emprunte d’histoire qui nous plonge au coeur de la Dolce vita dudit « Pot de Yaourt ». La version Abarth comme les anciennes, possède néanmoins quelques signes extérieurs de vitalité, à l’image des entrées d’air aux abords des bas de caisse (rabaissée) et le becquet arrière.  Par ailleurs, des badges « Abarth 595 Competizione » ornes les ailes arrières et le coffre. Le capot, le coffre et les jantes sont également signés Abarth et surtout n’oublions pas la ligne de pots d’échappement ‘Monza’ sur cette version qui offre un son unique et vraiment magnifique.

Essai_Abarth_595_Competizione_Contreappel_HD-17

L’intérieur est quant à lui contrasté. Si les baquets signés Sabelt sont vraiment beaux notamment grâce aux surpiqûres et broderies, le reste vient ternir un peu l’image d’excellence que procurent les sièges. La position de conduite est agréable, mais les commandes ont mal vieillies et on regrettera que la plage de bord conserve le badge Fiat 500. Malheureusement  son niveau d’équipement, lui fait également défaut  (sans parler du Système Windows Media a reconnaissance vocal qui n’est pas vraiment intuitif), mais finalement compte tenue de l’harmonie et la beauté de l’ensemble : est-ce que cela a une réelle importance ? L’ergonomie est là, le pédalier en alu est antidérapant, beau et facilite le talon-pointe (inutile mais significatif) : en définitive, tous les organes liées à la conduite pure sont de bonne facture et beaux, le reste ne nous intéressera pas pour cet essai.

Essai_Abarth_595_Competizione_Contreappel_HD-05

En mouvement, la ligne d’échappement vous bercera et vous plongera dans une atmosphère sportive sans aucun problème et sur demande.

Petite, elle sera également une excellente citadine qui sortira de l’ordinaire et fera tourner les têtes : les gens s’arrêtent et vous font des signes amicaux très régulièrement.

Sur l’autoroute, mon ostéopathe ne préfère pas que j’en parle.

Sur route fermées ou circuit, les sensations sont au rendez-vous et le comportement globalement sain, malgré un train avant un peu à la traine. La boite mécanique est agréable et bien étagée et la direction vive.

Finalement, la réelle question est de savoir pourquoi on achète une Abarth. Malgré quelques points négatifs dus à son age, aux obligations économiques des constructeurs, la 595 est vraiment attachante et a mi-chemin entre le chic d’une Fiat 500 et la sportivité d’un R3T.

 

1 Commentaire

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être
Instagram has returned invalid data.