Essai : Audi A3 e-tron

Nous sommes en 2016 et il est temps -je crois- de faire le deuil de cette époque où la consommation, comme la pollution étaient des problèmes inexistants. Force est d’admettre qu’il est venu le temps des rires et des chants de surveiller l’impact qu’a l’automobile sur notre planète. Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’éradiquer l’automobile thermique mais peut-être de la rationaliser. C’est pourquoi, j’ai voulu voir ce que proposait le marché comme voiture rationnelle, mais hors de question de sacrifier le style ou le confort. Mon choix s’est donc porté sur l’Audi A3 e-tron.



« si l’on aime l’automobile thermique il faut la préserver en utilisant des voitures électriques. »

– Jay Leno

Audi_A3-eTron-2

Le jeu des 7 différences

La version e-tron ne diffère pas énormément de la version Sportback de l’Audi A3. Seuls quelques détails trahissent ce qui se cache sous le capot à l’image des badges e-tron sur la calandre et à l’arrière, les jantes 15 branches style « turbines » et enfin, la grille avant. Cette dernière intensifie l’aspect premium de l’Audi A3.

Déplacez le curseur pour comparer l’Audi A3 Sportback de sa cousine l’ e-tron.

C’est un style plein d’élégance donc qu’offre l’Audi A3 e-tron. Sa robe noire,  la finesse de la calandre et les jantes 15 branches participent beaucoup à ce bel effet.


Audi_A3-eTron-13

Bienvenue à bord

Là aussi l’intérieur de la Audi A3 e-tron, ne diffère pas beaucoup la version classique. Disponible en deux versions : Ambiente et Ambition Luxe, l’Audi A3 e-tron propose un intérieur toujours aussi bien fini et une ligne assez épurée.

La planche de bord se pare d’un écran central escamotable et ultra fin qui surmonte deux ouïes d’aérations rondes. Au niveau des commandes tout est contrôlé par la molette tactile du MMI encadrée de quelques raccourcis. C’est plutôt simple et efficace avec cette touche de sobriété qui contribue au chic de l’intérieur.

La version e-tron étant une version hybride, le compte-tours laisse place à une jauge de puissance (en%) permettant de visualiser les phases de récupération d’énergie (au lâché de gaz) ou l’utilisation de la fonction « Boost » (au kick-down). Par ailleurs, à coté de la commande du « Audi Drive Select » qui agît sur le comportement (transmission, moteur, direction) de la voiture à travers cinq modes, se trouve un bouton « EV » qui lui permet le choix du mode de gestion d’énergie :

  • EV – la voiture utilisera uniquement le moteur électrique jusqu’à 130 km/h
  • Hybrid Auto – la voiture gèrera seule le rapport thermique/électrique pour optimiser le CO2
  • Hyrbid Hold – la voiture conservera le niveau de charge de la batterie pour un usage ultérieur
  • Hybrid Charge – la voiture veillera à recharger la batterie grâce au moteur thermique

Audi_A3-eTron-6

Le silence, un gage de confort

Vous l’avez donc vite compris, esthétiquement de l’intérieur comme à l’extérieur, seul un œil averti pourra distinguer une e-tron d’une A3 sportback traditionnelle, cependant, sous le capot c’est une autre affaire.

En ville, l’Audi A3 e-tron offre un confort de conduite de très haut vol. L’absence de bruit est un luxe inestimable en milieu urbain. Ce silence donne même une certaine élégance à la voiture.

Sur route, le poids de la version e-tron se fait plus sentir. Bien que le centre de gravité soit relativement bas (grâce à la position des batteries), l’ensemble reste lourd et l’agilité à vive allure en pâti un peu.

Sur autoroute, la voiture évolue dans un calme très confortable, seules les reprises sont bruyantes à cause d’une boite de vitesse spécifique au modèle e-tron à l’étagement différents des modèles normaux faisant tourner le moteur thermique très haut dans les tours.


On aime : 

– Son silence et son confort en ville ;

– sa finition ;

– son élégance.

On aime moins : 

– Son poids trop présent ;

– le comportement de sa boite en reprise.


 

Fiche technique

  • Moteur : Hybride rechargeable 4-cylindres 1.4l TSI
  • Puissance moteur thermique : 150ch
  • Puissance moteur électrique : 75 kW
  • Puissance combinée : 204ch
  • Couple maximal : 350Nm
  • 0 – 100 km/h : 7,6 secondes
  • V-max : 222km/h
  • Autonomie électrique : 52 km
  • Batteries : lithium ion 8,8 kWh
  • Poids : 1600 kg
  • Prix : 38 900€

 

En images

Commenatires

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être