Essai de l’Opel Astra OPC : die germanische effizienz*

* l’efficacité allemande.

Essais-Contreappel-Opel-Astra-OPC-1

OPC pour ‘Opel Performance Center’ tout est dit. Ces 3 lettres viennent transformer cette paisible compact et faire de cette cadette une GTI aux mensurations de grandes sportives. Équipée d’un moteur 2.0L Turbo développant 280ch, cette version sur-vitaminée de l’Astra semble avoir tout pour plaire. [divider]

Un dessin propre à Opel : sportif.
[row] [col width= »four »] Essais-Contreappel-Opel-Astra-OPC-16 [/col] [col width= »four »] Essais-Contreappel-Opel-Astra-OPC-14[/col] [col width= »four »] Essais-Contreappel-Opel-Astra-OPC-8 [/col] [/row]

Le dessin de la version GTC de l’Astra est foncièrement sportif. On retrouve les lignes latérales saillantes qui font de l’Astra une jolie voiture. Les deux virgules, caractéristiques de la marque, affirment ce style avec la ligne supérieure partant de la poignée de porte pour finir sur les feux arrières lorsque la seconde, inférieure, part de la roue arrière, longe les bas de caisses et remonte à la hauteur des rétroviseurs. La version OPC offre en plus un becquet arrière plus important afin d’augmenter les appuis aérodynamiques, une double sortie d’échappement chromés et une calandre plus racée grâce aux aérations triangulaires latérales.

Essais-Contreappel-Opel-Astra-OPC-9

 

[divider]

Un intérieur sportif.

Essais-Contreappel-Opel-Astra-OPC-20

C’est Recaro qui signent les baquets qui équipent cette version OPC. Imposants, enveloppants, le maintien est ferme et le confort aussi. On retrouve l’ambiance Opel proposant de nombreux équipements et un nombre important d’aides à la conduite à l’instar de cet oeil technologique qu’Opel baptise la ‘Caméra Opel Eye’ – spécialement bien fait – qui est capable de calculer le temps qui nous sépare de la voiture devant, de lire les panneaux de vitesses, interdictions et de nous prévenir en cas de changement de file intempestifs. Les phares directionnels, adaptatifs et anti-éblouissements viennent agrémenter cette liste d’aides pour un ensemble pratique et bien fait. Érgonomiquement, on retrouve encore beaucoup de boutons, mais ces derniers sont placés à proximité du champs de vision et l’imposante console de bord reste praticable.
[row] [col width= »six »] Essais-Contreappel-Opel-Astra-OPC-19 [/col] [col width= »six »]Essais-Contreappel-Opel-Astra-OPC-24[/col] [/row]

En mode OPC, le cadran devient rouge, la cartographie moteur modifiée et l’agressivité décuplée.
[row] [col width= »three »] Essais-Contreappel-Opel-Astra-OPC-26 [/col] [col width= »three »] Essais-Contreappel-Opel-Astra-OPC-25 [/col] [col width= »three »] Essais-Contreappel-Opel-Astra-OPC-22 [/col] [col width= »three »] Essais-Contreappel-Opel-Astra-OPC-23 [/col] [/row] [divider]

Un comportement efficace mais…

Ce qui surprend immédiatement avec l’Astra OPC, c’est son bruit. Dès lors que l’on tourne la clé, le moteur de 280ch ronronne et plonge immédiatement son conducteur dans la réalité des choses : l’Astra OPC est une voiture de sport. Souple au quotidien, le mode OPC vient modifier l’ensemble et ranger cette souplesse au profit de l’agressivité. Le ressenti pédale n’est pas modifié mais l’ensemble bien plus réactif. Elle accélère fort (5,9 sec pour atteindre 100km/h), le bruit du turbo est là : que la fête commence.

Essais-Contreappel-Opel-Astra-OPC-17

 

Les virages s’enchaînent avec une facilité déconcertante, les passages de plus en plus rapides. Au fur et à mesure des virages, on prend la mesure de l’efficacité de l’Astra OPC : les passages sont incisifs et précis, la voiture vient se placer en courbe avec une facilité déconcertante. Comme souvent les tractions très raides, l’Astra a tendance parfois à sous-virer mais cela reste léger : le grip est formidable.

Essais-Contreappel-Opel-Astra-OPC-10

En résumé, cette voiture est très efficace : les passages sont rapides et précis, l’accélération vive et la vitesse démoniaque. Il manque néanmoins quelque chose à cette Astra OPC. Du caractère. Si en effet, elle est redoutable, rapide et saine ; la sensation de vitesse est transmise uniquement à la lecture du compteur (qui peut parfois être effrayante). Le bruit si chouette au démarrage s’estompe au delà des 3500 tr/min pour laisser place au soufflement du turbo : c’est l’unique sonorité que vous aurez en conduite dynamique. [divider]

Admirons sa belle ligne

Commenatires

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être
Instagram did not return a 200.