Essai – Fiat 500 X

La Fiat 500 fait partie des légendes automobiles qui ont vu leur nom remis au goût du jour après une période de silence de plusieurs décennies. À l’instar de la nouvelle Mini remise sur le devant de la scène par BMW, la Fiat 500 refit surface 20 ans, jour pour jour, après sa mythique sœur de 1957. Fort de cette réussite, le constructeur italien n’a pas manqué de s’engouffrer dans la brèche du succès de la gamme 500 pour sortir des dérivés au succès plus mitigé, à l’image de la 500L. Il renouvelle pourtant l’expérience avec la nouvelle Fiat 500 X : verdict.

Essai-Fiat-500X-2015_09

L’ADN fort de la 500

Comme évoqué plus haut, Fiat a réussi le pari de faire renaître la 500 avec un concept fort et ce fut un vrai succès. Si l’essai n’a pas été transformé par la sortie de la 500L, notamment à cause d’un look trop pataud, la 500 X, elle, brille par un dessin beaucoup plus séduisant. On y retrouve les traits d’une 500, mais qui se serait mise au sport ! Plus musculeuse, la nouvelle Fiat 500 X s’offre des roues plus grandes, une hauteur de caisse rehaussée d’environ 2cm et se barde de protections latérales. On retrouve tout l’ADN de la traditionnelle Fiat 500, avec les doubles projecteurs avant, le nez trapézoïdal, les fameuses moustaches qui bordent le logo Fiat et la charismatique barre chromée à l’arrière. Plus que de simples détails, ces éléments participent à l’allure de cette version qui grandit tout de même de 50 cm par rapport à la 500.

Essai-Fiat-500X-2015_02

Outre son look « outdoor » très tendance, la nouvelle Fiat 500 X se dote de capacités « tout terrain ». Disponible avec 5 moteurs et 3 différentes transmissions. La gamme diesel propose un bloc 4-cylindres de 1.6L de 120ch en transmission manuelle à 6 rapports puis un moteur 2.0L de 140ch disponible en boîte mécanique ou avec la boîte automatique à 9 rapports en 4 roues motrices. Côté essence, un bloc 1600cc de 110ch et un 1.4L de 140ch. La version 4×4 utilise la même technologie que sa cousine la Jeep Renegade. La version 4×2 est également disponible avec l’option Traction + qui permet de déplacer 100% du couple sur la seule roue droite ou gauche en fonction du grip.

La Fiat 500 X s’équipe aussi d’un sélecteur de conduite qui propose trois modes : Auto, Sport et Traction. Le mode Sport agit sur la direction, le volant et les pédales en accroissant leur réactivité. Le mode Traction va adoucir le comportement de la voiture et laisser travailler le couple pour la version 4×2 ou va pré-charger le système hydraulique de renvoi du couple à l’arrière pour le système 4×4.

Essai-Fiat-500X-2015_15

Un intérieur généreux

Dans le pur style de la « pop culture », la Fiat 500 avait un intérieur simple, tout en rondeur et en couleur. Si le dessin vintage donnait un certain charme à l’intérieur de la gamme 500, il n’en demeure pas moins qu’il manquait un peu de fonctionnalités. Impair maintenant réparé avec le système U-Connect qui prend enfin la place de l’ancien système inutilisable Windows Mobile, les deux compteurs superposés laissent place à trois compteurs bien lisibles dont un équipé d’un écran TFT. De nombreuses aides à la conduite viennent supporter le conducteur avec le Lane Assist, le détecteur d’angle mort, le freinage d’urgence automatique et le régulateur de vitesse adaptatif. Ces atouts donnent accès à la nouvelle Fiat 500 X au rang de SUV Urbain ou Crossover compacts et vient se placer au cœur d’un marché très concurrentiel.

Essai-Fiat-500X-2015_06

À son bord ?

La Fiat 500 X est agréable à vivre, elle offre une ergonomie plutôt bonne et tous les blocs 4-cylindres (diesel ou essence) savent se faire discrets. Seuls les bruits de roulement sont très présents dans l’habitacle. Après avoir essayé toutes les motorisations, c’est le moteur essence 1.4L qui a retenu toute mon attention. Assez coupleuse (230 Nm à 1750 tr/min), la nouvelle Fiat 500 X est efficace, agile et les 140ch suffisants pour lui offrir un certain dynamisme. Première de la gamme à s’équiper d’un train avant type McPherson, la nouvelle Fiat 500 X a un comportement sain avec des trains roulants toniques bien qu’une suspension un peu ferme. La boîte mécanique à 6 rapports est bien étagée et son guidage est bon. Disponible également avec une boîte automatique à 9 rapports, cette dernière permet de réduire considérablement la consommation. Emprunté à sa cousine Renegade, elle perd la première courte mais reste la seule sur le marché à s’équiper de ce type de boîte.

En définitive, la nouvelle Fiat 500 X offre des prestations très bonnes sur un marché très concurrentiel. Proposée à 15 990€ en version de base, il faudra compter plutôt 30 299€ pour la version la plus baroudeuse à 4 roues motrices et sa finition Cross +. Pour les plus urbains d’entre vous, il existe son homologue moins typé boue, la finition Lounge. S’il était temps pour vous de changer votre Fiat 500, la version 500X est une alternative plus que sérieuse à considérer.

Commenatires

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être
Instagram has returned invalid data.