Essai – Jeep Grand Cherokee Flexfuel

J’avais déjà fait la connaissance du Grand Cherokee lors d’un tournage Garage des Blogs dans lequel apparaissait le survitaminé Grand Cherokee SRT. L’une des caractéristiques du SRT était, malheureusement, sa consommation gargantuesque. Disponible en version Flexfuel (acceptant le bio-éthanol E85) et doté d’un V6 de 3.6L, le Grand Cherokee 2014 a suscité toute mon attention : peut-on retrouver le plaisir d’un gros moteur essence US (aux origines), le tout pour un prix raisonnable ?

Un look ravageur

Jeep_GrandCherokee_Flexfuel-23

Potentiellement l’un de ses plus beaux atouts : son look. Massif, ses 4,87m de long associés à son 1m95 de large et son 1m80 de haut font du Grand Cherokee une bête imposante sur les routes françaises. À ce gabarit sont associées des optiques avant furtives et fines qui lui confèrent un regard des plus agressifs. C’est cette signature qui est – en grande partie – responsable de cette forte identité stylistique. Bien sûr on retrouve les 7 ouïes d’aération de sa calandre, qui suivent la marque Jeep de génération en génération. Surmonté d’un becquet, le hayon arrière légèrement plongeant est bordé de deux feux rouges et blancs garants du style Jeep également.

 

Il ne manque de rien

Jeep_GrandCherokee_Flexfuel-13

Il faut l’avouer, pour nous européens, les intérieurs américains sont dramatiquement lacunaires. Plastiques de mauvaise qualité, écrans monochromes et équipement obsolète. Pourtant largement répandues en France, les Jeep ont toujours eu cette terrible réputation. Chassez cette idée de votre tête ! La Jeep Grand Cherokee 2014 est très bien équipée. Parmi la longue liste des équipements qui la composent, on peut apprécier :

  • les sièges chauffants et ventilants
  • le volant chauffant
  • le régulateur de vitesse adaptatif
  • l’écran géant multimédia tactile
  • le rappel compteur TFT

À l’arrière, il y a de la place plus qu’il n’en faut et l’on sent que le confort n’a pas été laissé de côté puisque les sièges sont également chauffants et que deux prises USB permettent d’alimenter n’importe quel objet multimedia. De près comme de loin l’intérieur est très satisfaisant. Si l’on devait vraiment lui trouver un défaut, l’assise du conducteur comme celle du passager avant auraient pu bénéficier d’un peu plus de maintien latéral.

 

 Avaler les kilomètres est sa spécialité

Jeep_GrandCherokee_Flexfuel-24

Entre les insultes des écologistes en vélib’ et les regards accusateurs de certains passants, il va sans dire que la Jeep Grand Cherokee n’est pas faite pour la ville. Encore moins pour Paris. Trop gros, trop voyant et typiquement US, le Grand Cherokee souffre d’une mauvaise réputation en ville puisqu’il est – sans conteste – l’un des porte-drapeaux de ce qui est détesté par les écologistes. Une fois sorti de la vie citadine, le Grand Cherokee semble beaucoup moins étriqué et peut s’exprimer largement. Les 286ch du V6 de 3.6L libèrent la puissance nécessaire à une conduite souple et agréable et la boîte de vitesse automatique à 8 rapports permet même des relances affirmées afin de tirer parti de chaque cheval. Bien étagée, la boîte de vitesse préfèrera tout de même privilégier l’efficacité du groupe moto-propulseur plutôt que la consommation. En effet, même au régulateur il n’est pas rare de se retrouver en 6ème plus qu’en 8ème afin de s’assurer de la perte d’aucun km/h, ce qui donne une consommation moyenne constatée proche des 13L/100km sur autoroute. Niveau châssis, le Grand Cherokee est sain. Imposant, son poids se fait ressentir aux commandes mais le roulis est dompté. C’est une bonne chose car le mode Sport rend le Grand Cherokee très réactif à chaque sollicitation de l’accélérateur et l’ensemble encore plus ferme : il devient grisant. Cette euphorie en conduite sportive est notamment due au chant envoûtant du V6 essence qui s’exprime proportionnellement au régime moteur engagé ! Un vrai régal… qui vient rappeler le plaisir de conduire une routière en essence.

La Technologie Flexfuel

Capable de se nourrir au Bio-éthanol E85 à 0,90€/L, la notion de consommation prendrait pour cette Jeep un autre sens si seulement cette denrée était moins rare en France… Si la consommation se voit augmentée de quelques cL/100km à l’usage, le bio-éthanol reste une essence largement économique pour le Grand Cherokee et cette caractéristique permet d’associer au plaisir de rouler en essence (et de moins polluer) des frais d’essence maîtrisés. En revanche, il va vous falloir de l’organisation pour vous approvisionner.

En définitive, la Jeep Grand Cherokee est une super routière qui s’avère même joueuse hors des sentiers battus. Sa magnifique calandre dissuadera les plus aventuriers au franchissement trop agressif, bien qu’elle en soit capable. Extrêmement bien doté, l’intérieur est difficilement critiquable et le son du V6 vous titillera les zygomatiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

4 Commentaires

  1. Pingback: Jeep Grand Cherokee SRT - S02E05 | ContreappelContreappel

  2. Pingback: Essai : Jeep Cherokee - Contreappel

  3. moyon 2 novembre 2014 à 15:40

    Bonjour,

    actuellement la fiscalité est incitative pour l’utilisation des véhicules flexfuel (carte grise offerte ou moitié prix, faible écotaxe, carburant moins taxé) mais cela sera-t-il toujours le cas en 2015 ? Car compte tenu du délai de livraison d’un jeep grand cherokee flexfuel commandé aujourd’hui, la livraison et donc l’immatriculation n’interviendront que fin premier semestre 2015 !

    Cordialement.

  4. thierry 7 janvier 2016 à 23:34

    Bonjour,
    Je viens de recevoir mon Jeep grand cherokee flexfuel une pure merveille enfin je peux rouler de nouveau avec un vrai moteur essence
    j’ai fait 1200km actuellement je ne lui reproche pas grand chose même rien pour l’instant
    Jeep est la seule marque qui propose du flexfuel, même avec sa consommation élevé cela reste super intéressant un plein de 80l pour 52€
    De plus fini les problémes de vanne egr ou turbo ou tout autre chose qui nuise au bon fonctionnement d’un moteur
    Rien ne vaut un bon moteur US traditionnelle
    Fini pour mois le diesel
    Cordialement

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être
Instagram did not return a 200.