Essai – Mazda 6 : l’alternative à choisir

La MX-5 est l’une de mes automobiles préférées. Légère et joueuse elle brille par sa simplicité mais également par son comportement. Light is right, ne l’oublions pas. Mais au rayon des berlines comment se place Mazda ? Réponse avec l’essai de la Mazda 6 Skyactiv-D «Selection» concurrente des 508, Insigna et Passat.

Essai_Mazda_6_Contreappel-1

Extérieurement féline

C’est son look qui m’a poussé à solliciter son essai. Je trouvait le design en rupture avec les anciens codes de la marque.

D’un rouge aux reflets rubis, extérieurement, la Mazda 6 est surprenante. Aux lignes marquées, le design Kodo attire tous les regards. Si la couleur y est peut-être pour quelque chose, il n’en demeure pas moins que sa calandre, aux formes fuselées rappelle le museau d’un félin. C’est très réussi pour la marque qui a su marquer une rupture avec le modèle précédent qui souffrait d’un design très «passe-partout».  Si le parti pris de la marque est fort en terme de design, on retrouve également quelques codes propres à cette dernière comme la calandre, trapézoïdale et les lamelles avant. La signature visuelle est également réussi avec des feux diurnes qui viennent accentuer l’effet «bestiale» de l’avant. L’arrière, plus sage est doté d’une ligne en aluminium qui vient relier les deux phares et fluidifier l’ensemble mais reste tout de même moins marqué que l’avant.

 Essai_Mazda_6_Contreappel-9

Intérieur soigné et équipé

La MX-5 est simpliste – et c’est normal – la CX-5 pouvait s’améliorer, mes attentes étaient donc entières concernant cette Mazda 6.

Cuir perforé, système son «Bose» et volant multi-fonction. La Mazda 6 bénéficie d’un niveau d’équipement élevé. Les aides à la conduites sont nombreuses : radar d’angle mort, détecteur de franchissement de ligne blanche, phares automatiques et régulateur de vitesse adaptatif. Si ces aides, pour la plus part, équipent depuis longtemps la gamme Mazda, la finition s’est améliorée avec une qualité perçue nettement supérieure. Le système multimédia est signé Tom-Tom. Ce système intègre bien sûr la gestion du téléphone via bluetooth ainsi que la gestion de sa musique. Si les fonctionnalités sont là, l’utilisation du système reste perfectible : c’est principalement l’utilisation des périphériques audio qui en est la cause. Malgré des lignes plongeantes à l’avant, la visibilité est entière et bonne. Les radars de recul à l’avant et à l’arrière sont – de toute façon – opérationnels au moindre doute. Ensuite, la caméra de recul offre un réel confort en plus des aides auditives des radars pour prendre soin de la belle. Enfin, l’on retrouvera la majorité des commandes sur le volant et l’écran situé sur le compteur de droite offrira la possibilité de ne quasiment jamais lâché les yeux de la route.

Essai_Mazda_6_Contreappel-4

Un comportement équilibré

C’est le confort de conduite que je voulais retrouver avec cette routière.

La Mazda est incontestablement une très bonne routière. Si le modèle Skyactiv-D de 2.2L et 175ch diesel offre une grande sobriété (6.0L/100 constatés*)  il est aussi d’une rondeur appréciable. Le couple de 420 Nm offre un vrai agrément de conduite également en ville avec un dynamisme présent à un faible appui pédale et régime moteur. Enfin, les relances plus dynamiques seront possibles grâce aux 175ch et un poids de 1.5T. Si les palettes au volant sont réactives, un mode «sport» avec une direction plus directe et un ressenti pédale plus ferme aurait été parfait pour tout conducteur un peu joueur. C’est donc un ensemble très équilibré qu’offre la Mazda 6. Comptez un peu moins de 40 000€ pour la version essayée.

Côté chiffres & moteurs

  • Couple maximum :420 à 2000 Nm / tr/min
  • Cylindrée : 2184 cm3
  • Puissance maximale : 129 (175) à 4500 Kw (ch) par tr/min
  • Accélération de 0 à 100 km/h : 8,4 s
  • Capacité du réservoir : 62 litres
  • Consommation de carburant
    • Extra urbaine : 4,2 l/100km
    • Mixte : 4,8 l/100km
    • Urbaine : 5,9 l/100km
    • Émissions de CO2 : 127 g/km
  • Vitesse maximale : 216 km/h

Le constructeur a placé l’innovation au cœur de ses technologies Skyactiv qui visent une combustion interne optimisée et une ingénierie allégée. Ces technologies seront utilisées sur tous les nouveaux modèles Mazda – et non pas seulement sur ses versions haut de gamme à label écologique – elles bénéficieront donc à tous les clients de la marque.

En images.

*Essai réalisé à 30% sur autoroute et 70% en ville

Commenatires

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être
Instagram has returned invalid data.