Essai : Mazda MX-5 ND

La nouvelle Mazda MX-5 est la voiture que les amateurs de petites propulsions attendaient avec impatience. Abordable, joueuse, attirante et performante, la Mazda MX-5 a traversé les générations sans jamais prendre une ride. La nouvelle MX-5 – ND donc – affichait de nombreux changements qui pouvaient en effrayer certains ; alors, la nouvelle Mazda MX-5 a t-elle gardé son « sex-appeal » légendaire ?

mazda-mx5-nd-8

Le style Kodo

Kodo, c’est la nouvelle ligne directrice du style chez Mazda. Apparu en premier sur la Mazda 6, ce nouveau style a conquis petit à petit toute la gamme. Il ne restait plus que la Mazda MX-5. C’est donc un style plus tranché et musculeux qu’adopte la nouvelle MX-5. Il créé une vraie rupture avec les précédentes générations dont les évolutions restaient assez superficielles. Cependant la nouvelle MX-5 a trouvé le bon équilibre entre les nouveaux codes du design Kodo et l’ADN (fort) du modèle. Forte de son petit gabarit, la Mazda MX-5 ND garde des proportions quasiment équivalentes – légèrement plus petite – aux précédents modèles.

Les optiques avants sont désormais incrustés dans la calandre et confèrent à la MX-5 une face avant bien plus agressive. Des feux diurnes voient également le jour de part et d’autre de la grille. Les passages de roues sont plus musculeux et viennent ajouter au long capot avant une touche supplémentaire de sportivité. L’arrière quant à lui est légèrement sur-élevé par rapport à l’avant donnant à la voiture une ligne plongeante et dynamique. Les feux arrières adoptent également une forme plus complexe qui n’est pas sans faire penser aux feux de la jaguar F-Type. La ligne est donc résolument plus moderne, mais toujours aussi attachante. 

mazda-mx5-nd-3

Fidèle

L’intérieur si particulier de la MX-5 reste inchangé et c’est une excellente nouvelle. Si les sièges se modernisent en s’équipant d’enceintes intégrées, l’ergonomie générale reste la même : l’on retrouve un petit pommeau de vitesse et un frein à main qui tombent directement sous la main. Cette proximité si propre à la MX-5 est toujours aussi agréable et fait le charme de la Mazda MX-5. Evolution oblige, l’intérieur accueille enfin un système multimédia contemporain avec GPS et tout le confort moderne qui manquait cruellement aux précédentes versions. Mazda a même eu l’idée d’installer deux ports USB : excellente initiative. L’insonorisation – capote fermée – n’est pas des meilleures, mais largement suffisantes à vitesses normales. 

Manuelle, la capote se déplie et se replie en un instant depuis l’intérieur ; c’est simple et efficace. Une fois les cheveux au vent, la nouvelle Mazda MX-5 fini de dévoiler tous ses charmes. 

Deux motorisations, deux philosophies

A l’heure actuelle la Mazda MX-5 est proposée en deux motorisations, un 1.5L de 131ch et 2.0L de 160ch. Ce sont deux écoles différentes qui accompagnent donc la nouvelle Mazda MX-5. En effet, le petit bloc de 131ch permet des promenades tout en souplesse avec une puissance qui vient très progressivement. Pour plus de sportivité, les 160ch seront nécessaires. Le bloc 2.0L est plus coupleux et plus rempli à bas régime. Atmosphérique tous les deux, il faudra atteindre les 7000 tr/min pour que le moteur s’exprime à pleine puissance : un vrai régal qui donne lieu à de longues phases d’accélération. Quoiqu’il arrive, le pilote est en lien direct avec la route avec une direction qui est franche et surtout saine. Enfin, le freinage est bien proportionné et constant. 

mazda-mx5-nd-15

En définitive, la voiture est très bien équilibrée à tous les niveaux. Côté style d’abord avec le mélange savant du style Kodo et de l’ADN tant apprécié du modèle, ensuite à l’intérieure avec l’arrivée d’un système multimédia complet, de deux ports USB associé à la simplicité d’un intérieur ergonomique et pratique et enfin l’association de motorisations plaisantes, pas trop gourmandes et généreuses en sensations. Vous l’avez compris, l’on adorait les précédentes générations de MX-5 et le charme continue avec nouvelle venue.

et pourquoi pas…

Aucune communication officielle à propos de nouvelles versions à venir, cependant on peut prendre le pari qu’une version « hard-top » verra le jour et pourquoi pas une motorisations plus sportive encore avec une série MPS, to be continued…


On aime : 

– La conservation de son ADN fort

– Son intérieur si agréable/sportif

– L’arrivée d’un système multimédia complet

On aime moins : 

– Le petit 1.5L qui manque un peu de peps

– Le volant toujours pas réglable en profondeur

–  


Mazda MX-5 NC vs Mazda MX-5 ND

Vue de profil

Vue de face

Vue de dos


Commenatires

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être
Instagram did not return a 200.