Prise en main : Peugeot RCZ-R

Lors d’un weekend assez chargé en chevaux, j’ai eu l’occasion de prendre en main – pour la seconde fois – la méritante Peugeot RCZ-R. Version plus sportive de la RCZ, la version R s’offre un moteur de 270ch. Plus de puissance, mais quoi d’autre ?

 

Un dessin équilibré

D’une ligne équilibrée et sobre, la Peugeot RCZ-R a une ressemblance certaine avec l’Audi TT. Cependant la double bosse sur le toit n’est pas sans rappeler la mythique Ford GT40. Ce détails confère un cachet certains à cette petite sportive. Par rapport à la version normale, la RCZ-R s’offre quelques signes discrets de différentiation en affichant quelques sigles R sur les jantes ou encore le coffre. L’aileron, auparavant mobile, devient fixe et aplati la ligne qui devient encore un peu plus sportive.

 Un intérieur soigné

C’est une sportivité élégante qui compose l’habitacle du Peugeot RCZ-R avec notamment quelques jolies plaques Peugeot Sport « R » qui viennent ça et là différencier la version précédente. Accueillant, l’intérieur de la  est confortable. Cossu, il invite au voyage. Au delà de ça, c’est des sièges baquets qui nous attendent avec un excellent maintien ; à la hauteur de la sportivité affichée de cette Peugeot RCZ-R. En terme d’ergonomie, tout est accessible facilement au contraire du système multimédia qui est un vrai casse-tête.

Un comportement radical et performant

Passager sur Nürburgring et prise en main  sur les routes de campagne, il va sans dire que cette Peugeot RCZ-R est une très bonne sportive. Le travail effectué sur les trains est excellent. L’arrivée d’un différentiel à l’avant permet une gestion de la puissance et de la motricité très bonne. Il va sans dire que les 270ch du 1.6L THP passent au sol, mais la Peugeot RCZ-R demande a être bien tenue à l’accélération et au freinage. Une direction peut-être un peu plus ferme aurait facilement enrayé ce problème. La boite est très bien étagée et le verrouillage précis, rien à dire. La Peugeot RCZ-R vient clairement talonner l’indétronable Renault Sport Megane RS. Gageons que le badge « R » vienne contaminer le reste de la gamme Peugeot et redonner ses lettres de noblesse à la sportivité chez Peugeot.

Commenatires

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être
Instagram did not return a 200.