Essai : VW Passat GTE & Alltrack

C’est au cœur de la Corse que l’on a fait la connaissance des nouvelles versions de la Volkswagen Passat. Alltrack pour découvrir la version baroudeuse et GTE pour se frotter à l’efficience Volkswagen. Break familial par excellence, la concurrence est forte au sein même du groupe VW, mais ces deux versions offrent une alternative intéressante. Penchons-nous donc sur ces deux versions un peu spéciales de la nouvelle VW Passat ! 

volkswagen-passat-gte-6

Un style sobre et statutaire.

La VW Passat ne cherche pas à faire dans l’extravagance. Ce modèle a un style net et qui lui est propre depuis plusieurs années et il n’est clairement pas question de révolution de ce côté là. Cependant nos versions spéciales ne sont pas totalement semblables aux versions standard et viennent avec leur lot de spécificités. 


volkswagen-passat-gte-7

Les spécificités de la version GTE

Extérieurement la Passat GTE est très reconnaissable, si ce ne sont que des détails ils demeurent très spécifiques. En effet, la Passat GTE se pare d’une calandre qui lui est propre avec un liseré bleu qui relie les deux projecteurs LED ; de part et d’autre du logo VW se trouve d’un côté le badge « GTE » et de l’autre l’indispensable prise de recharge. La GTE affiche également une signature visuelle d’un très bel effet avec des feux de jours à LED en forme de C habillés de petites ailettes noires.


volkswagen-passat-alltrack-6

Les spécificités de la version Alltrack

Autre style, autre ambiance, la version Alltrack se veut l’alternative baroudeuse de la Passat. Ce qui frappe immédiatement lorsque l’on approche de la VW Passat Alltrack, c’est bien évidemment les élargisseurs de passage de roue ainsi que les bas de caisse couleur anthracite qui viennent contraster avec la couleur de la carrosserie : c’est objectivement très joli.

Alltrack oblige, la Passat s’équipe de plaques de protection de soubassement en acier inoxydable ce qui participe également au style de la Passat.


 

volkswagen-passat-alltrack-11

Sobriété et efficacité

L’intérieur des nouvelles VW Passat GTE & Alltrack brille par leur simplicité et leur efficacité. La finition est difficilement criticable et l’ensemble est sobre et opérant. La différence entre les versions standards, GTE et Alltrack n’est pas aussi importante que sur le look extérieur.

La version Alltrack – disponible dès Confortline – s’équipe d’un pédalier en acier et d’applications décoratives spécifiques.

La version GTE – accessible qu’au niveau Carat – intègre un affichage d’ambiance LED bleu, d’une application décorative spécifique et de quelques surpiqures bleues.

Toutes deux accueillent l’Active Info Display,  l’affichage tête haute de nombreuses informations comme la vitesse, la lecture des panneaux ou encore la navigation. De nombreuses technologies d’aides à la conduite sont disponibles comme la détection d’angle mort, de piétons, l’assistance trafic et au stationnement. 

volkswagen-passat-gte-1

Une nouveauté vient s’ajouter à la liste des aides à la conduite, c’est ce que VW nomme le « Trailer Assist ». Assez astucieux, cette assistance vise à rendre les manœuvres en marche arrière avec un attelage très facile.

En effet, reculer avec une remorque n’a jamais été un sport agréable à pratiquer pour le commun des conducteurs, c’est pourquoi un assistant à la manœuvre peut prendre les commandes de l’ensemble de l’attelage lorsqu’il s’agit de manœuvrer. Une fois l’aide enclenchée, il suffit de choisir l’angle que l’on souhaite donner à la remorque à l’aide du joystick du rétroviseur (façon James Bond) pour que le volant tourne dans tous les sens nécessaires afin que la trajectoire soit respectée : brillante idée. 


volkswagen-passat-alltrack-9

Alltrack et son mode « Offraod »

Comme ses cousines, la nouvelle VW Passat met à disposition du conducteur plusieurs modes de conduite. La version Alltrack – naturellement – offre un mode « Offroad » qui va agir sur l’ABS et l’ESC et les configurer pour le tout-terrain (notamment pour éviter les amas de gravier devant les roues lors d’un freinage), mais aussi modifier la cartographie de la pédale d’accélérateur pour l’adapter au tout-chemin ou encore réguler le régime moteur et réduire la boîte. 

En pratique et lorsque toute cette technologie se met en branle et bien la VW Passat Alltrack s’avère assez douée sur des terrains franchement pas faciles. Pas la peine de préciser que bien évidemment il ne s’agit pas de franchissement, malgré son châssis relevé de 27,5mm et ses barres stabilisatrices, cependant pour des conditions difficiles comme la neige ou encore des sections de pierriers ou de terre, la finition Alltrack et son mode de conduite Offroad seront un vrai plus. 


On aime : 

– Le style baroudeur joli comme utile

– Son châssis surélevé de 27,5mm

– Les nombreuses dotations de série 

On aime moins : 

– Matériaux intérieur sans robustesse supplémentaire

–  Nombreux boutons sur le volant


volkswagen-passat-gte-16

GTE et ses 3 modes de conduite

Même principe, mais philosophie toute autre, la version GTE propose 3 modes de conduites

E-Mode : la voiture utilise uniquement le moteur électrique de 115ch et d’une autonomie de 50km. 

Hybride : l’auto utilise ses deux moteurs (156ch pour le thermique + 115ch électrique) et veillera à conserver le niveau de batterie constant.
(+Battery Charge : recharge de la batterie via le moteur thermique)

GTE : le mode le plus intéressant : il optimise l’utilisation des deux moteurs afin de rendre la voiture encore plus sportive. La pédale d’accélérateur est plus réactive, la direction plus ferme, les passages de rapports plus rapides, le bruit du moteur plus chantant. Le DCC (Dynamic Chassis Control, la suspension pilotée) devient plus ferme si vous avez pris l’option. 

En fin de compte la GTE est assez bi-polaire avec d’un côté son appel au calme et la zenitude lors que le E-Mode est enclenché : l’on se surprend à rouler très sobrement et dans un calme olympien, face à quoi, une fois hors de la ville, le mode GTE invite clairement à jouer. Assez coupleux (400Nm), le groupement moteur confère à la berline comme au break un bon agrément de conduite. Si l’on devait résumer la VW Passat GTE on pourrait parler de « plaisir rationnel » ça semble antinomique pourtant la Passat GTE l’a fait. 


On aime : 

– La signature visuelle en C

– Son caractère bipolaire

On aime moins : 

– Le DCC en option

– Nombreux boutons sur le volant


Epilogue

Enfin de compte, bien que les deux versions soient bien différentes, la base sur laquelle s’appuient les finitions Alltrack et GTE est saine. Les motorisations disponibles sont bien proportionnées pour la destinée des finitions. En outre l’intérieur est très bien fait et se dote très richement même de série et sa finition difficilement reprochable. Si l’intérieur de la VW Passat Alltrack pourrait gagner en robustesse, la vie à bord reste très agréable et de haut vol pour le positionnement du modèle. La GTE quant à elle s’avère très élégante avec la discrétion d’un mode tout électrique et la sportivité d’un mode hybride au comportement coupleux. Gageons que cette version se démocratise encore un peu plus pour voir ses tarifs baisser et rendre cette GTE encore plus accessible. 


En images :

Commenatires

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être
Instagram did not return a 200.