Expérience GT86 avec Toyota au Castellet

Entre-aperçue à un tournage Garage des Blogs, la Toyota GT86 m’avait tout d’abord séduite par sa ligne mais aussi par sa conception et sa philosophie très proche d’un crédo qui m’est cher : «Light is right». Petite propulsion légère et agile? Imaginez comme je trépignais d’arriver sur le Circuit Paul Ricard pour l’essayer pendant cette journée #ExperienceGT86.

Briefing et mise à niveau

Experience_Toyota_GT86_Contreappel-15

On ne le répétera pas assez, le sport automobile est excitant, grisant mais aussi dangereux. C’est une discipline qui demande de la rigueur, de la concentration, de la technique et à la moindre faute au mieux un bac à graviers et au pire une rambarde vous rappelleront qu’on ne fait pas n’importe quoi sur un circuit. C’est donc, concentrés mais néanmoins toujours excités que nous quittons le briefing sécurité et nous attelons a l’une tâche aux premiers abords rébarbative mais, qui a su par la suite se révéler très utile : un atelier freinage/trajectoire. Le principe est simple : passer le plus vite et le plus rapidement une épingle droite. Il aura fallut une dizaine de passages pour obtenir un groupe a peu près homogène. Du moins en terme de trajectoire.

Experience_Toyota_GT86_Contreappel-12

Si il n’y a pas si longtemps j’avais «barboté» sur le circuit Bugatti et sous des trombes d’eau avec Pirelli, ce coup-ci c’était différent : le piste est étroite, technique mais sèche. On boucle la ceinture, et c’est parti pour 5 tours à allure croissante derrière la «Lead Car».

Tours de chauffe

Experience_Toyota_GT86_Contreappel-22

C’est donc a un rythme assez dynamique mais encore calme que l’on attaque la grande boucle du circuit de formation du Castellet. Passés dans le grand bain, on se familiarise tranquillement avec le tracé, les trajectoires, les points de freinage, les cordes et la voiture.  C’est alors un circuit très amusant qui s’offre à nous. Composés de pif-paf rapides, de grandes courbes, d’épingles très serrées et de grandes lignes droites, le dernier né du Circuit Paul Ricard semble parfait pour le gabarit de la GT86 qui parfaitement proportionnée pour ce dernier de 1.6km. Le rythme accélère au fur à mesure de la prise en main de la GT86 et les trajectoires s’améliorent, les freinages plus francs et efficaces et le plaisir croît.

Roulages

Experience_Toyota_GT86_Contreappel-13

Une fois tout le groupe déclaré non dangereux, après le déjeuner 4 sessions de roulages nous attendent sur ce magnifique tracé que nous commençons à retenir. Niveau rythme, la musique change : ça devient très rapide, la «Lead Car» n’impose plus de rythme mais se calque sur celui qui la précède. En d’autres termes, on roule à notre rythme mais sous la surveillance d’une Safety Car qui – au début – corrige les dernières mauvaises habitudes de certains et vérifie que personne ne soit à la ramasse. Un vrai bonheur, les courbes passent de plus en plus vite, on s’approche toujours plus de la zone rouge et surtout la GT86 nous injecte une sacrée dose de plaisir.

Zoom sur la Toyota GT86

Experience_Toyota_GT86_Contreappel-9

Avant de monter dedans, je savais que cette voiture était taillée pour procurer un maximum de plaisir et cela très facilement. Boxer 4S c’est le nom du 4 cylindres à plat (type boxer donc) de la GT86. Atmosphérique de 2.0L la Toyota développe 200ch pour un poids (plume) de 1.3T. Propulsion bien sûr, la Toyota GT86 souffre d’un intérieur un peu spartiate mais est offre un comportement très sain, joueur et les aides électroniques proposes différents niveau de sureté à la permissivité réglable. Le train avant s’inscrit étonnamment bien en courbe et quant au train arrière ( au différentiel à glissement limité), rivé au sol, répondra à merveille aux ordres du pilotage : joueur ou efficace. Essayée en la boite automatique, j’avais quelques inquiétudes avant de solliciter les palettes au volant. Réactive, nous ne sommes pas d’accord avec Viinz concernant son étagement : une 1ere un peu plus longue aurait pu pâllier – à mon sens – au manque de réactivité à bas régime du moteur atmosphérique, mais sommes unanimes quant au fait que pour 29 000 EUR, la boîte et la Toyota GT86 dans son intégralité est extrêmement satisfaisante. Et attachante.

3 Commentaires

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être
Instagram has returned invalid data.