Infiniti M35h : plus qu’une hybride

Après l’essai du FX50S et la découverte du Q50 à Genève, il était temps de tester la technologie hybride vu par Infiniti. Globalement il existe deux philosophies vis-à-vis de l’hybride.

  • La substitution : le moteur électrique va venir décharger le moteur thermique et ainsi faire baisser sa consommation, ses rejets de CO2 ou favorisera le downsizing.
  • La suralimentation, philosophie proche de la course automobile où l’électrique va jouer un rôle de booster aux côtés du moteur thermique. Infiniti, pour leur berline de luxe, n’a pas tranché : ce sera les deux.

Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-24

 

[h1]Un design propre à Infiniti[/h1]

 

Tout comme le FX50S ou le Q50, le design de la M35h possède cette signature stylistique propre à Infiniti.On retrouve ce fameux mélange de douceur sportive dont le design ne vieillit pas et plait toujours. Cette singularité rend ce modèle particulièrement beau et racé. Les mensurations sont impressionnantes. Près de 5,00m de long et large de plus de 2,00m ; ce vaisseau amiral de la marque nippone est aussi grand que large quant à son  poids : 2,4T sont nécessaires pour intégrer la technologie et le confort que propose cette berline.

Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-11 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-7 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-6 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-5 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-4 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-3 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-2 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-1

[h1]Un bel intérieur qui souffre d’une ergonomie étrange[/h1]

Tout est dit : l’intérieur est d’excellente facture. Le confort est là. Si sur cette catégorie de véhicule le niveau est haut, Infiniti prouve – encore une fois – qu’ils savent faire. On retrouve tous les standards qu’on peut attendre d’une berline de luxe : du cuir, du bois, une finition soignée et surtout des options de haut vol. Volant chauffant, siège chauffant et rafraichissant, système audio premium (Bose), intégration complète du téléphone et/ou MP3 et bien sûr un ensemble multimédia très intelligemment fait (probablement le meilleur). Côté aide à la conduite, tout y est : régulateur de vitesse et de distance, alerte colision, caméra de recul, Ce qui est très surprenant c’est que si le système GPS est clair, de bonne facture simple et ergonomique, on ne peut pas dire que toute l’aide à la conduite dont bénéficie la M35h le soit. Ils ont trouvé le seul endroit où la manipulation de ces boutons vous force à quitter longtemps la route des yeux et donc dont la manipulation devient impossible autrement qu’à l’arrêt. C’est horripilant de voir qu’un si bon niveau de finition, un si bon « power train » et taux d’équipement soit gâché par une ergonomie insensée. Mais malgré ça, l’Infiniti M35h reste une alternative plus que sérieuse à la BMW série 7 ou la Mercedes Classe S (et c’est plutôt appréciable).

Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-21 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-20 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-19 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-18 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-17 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-16 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-15

 

[h1]Un poids qui n’altère pas le dynamise[/h1]

364ch son offerts grâce au rassemblement de la technologie thermique et hybride. La M35h offre plusieurs modes de conduite : Normal, Eco, Neige et Sport. Ces 4 modes permettent à l’automobile d’offrir d’excellentes performances.

  • En mode « Sport » la technologie électrique vient en support du moteur thermique et offre à la M35h un dynamisme bluffant qui fait oublié son sur-poids (2,4T). Le châssis est bien conçut et sa rigidité permet même quelques passage en courbe assez rapides.
  • En mode « Eco » l’affaire se gâte, l’aide à la conduite prend le dessus sur les hardeurs de votre pied droit et vous le repoussera si toute fois vous tentiez d’acclérer trop fort. La consommation s’en porte mieux, certes, mais pour un court instant : le cycle tout-électrique étant très court.
  • Le mode « standard » se situe exactement entre le mode « éco » et « sport » : il autorisera un peu plus de dynamisme ; quant au mode « neige » offrira un anti-patinage plus performant grâce à une gestion plus efficace de la boite et la puissance au sol.

En résumé, le M35h offre un excellent confort de conduite, l’économie sera de courte durée en mode « éco » mais le dynamisme sera surprenant et bien réel en mode « sport ».

Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-21 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-22 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-14 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-11 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-2 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-9 Contreappel_Essai_Infiniti_M35H_SD-10

 

 

[h1]Epilogue[/h1]
J’ai vraiment apprécié conduire la M35h, son confort de conduite est bien présent malgré un mode « éco » qui est vraiment trop intrusif. Préférez le mode « sport » qui vous offrira tout le plaisir qui se cache derrière ce mot et les 364ch immédiatement présent grâce à la technologie hybride associée.
Antoine - Directeur de rédaction

1 Commentaire

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être
Instagram has returned invalid data.