Mitsubishi – Pajero Sport Black Edition

Je vous présente le Pajero Sport Black, une édition limitée de ce modèle historique griffé Mitsubishi.

Cette série limitée, proposée en 3 portes uniquement, est dotée de différents éléments peints en noir: le becquet arrière, les jantes de 17 pouces, les barres latérales tubulaires ou encore les quelques stickers. La robe, elle, est d’un blanc opaque.

Ce Pajero badgé « Sport Black » sur les portières et sur la porte du coffre, affirme son caractère exclusif et sportif avec la calandre nid d’abeille d’une teinte chromée et noir-mat. Le couvre roue de secours et le pédalier sport, d’une de teinte chromée également, et l’ajout de vitres teintées offrent encore une nouvelle touche sportive.

Mitsubishi_Pajero_BlackSport_Contreappel_2013-22

Mitsubishi_Pajero_BlackSport_Contreappel_2013-14

Mitsubishi_Pajero_BlackSport_Contreappel_2013-19

Ce nouveau look est associé à un moteur 3.2 DI-D (Diesel injection directe) de 200 chevaux mais surtout à des qualités tout-terrain hors-paires.

Doté d’une structure monocoque rigide mais légère, de 4 roues totalement indépendantes, d’une boite parfaitement coupleuse et d’un blocage de différentiel arrière, le Pajero Sport Black possède également un système anti-patinage qui permet de passer partout. Ces équipements offrent au franchissement une efficacité supérieure à des concurrents comme le Land Cruiser.

 Si je devais donner un adjectif pour décrire la vie à bord du Pajero, je choisirais épuré. En effet le strict nécessaire est présent, l’intérieur est sobre mais cela ne me déplait pas car cet essai est destiné au tout-terrain et non à une visite touristique.

L’habitabilité et l’ergonomie sont parfaites. Le véhicule a une garde de toit importante et surtout il y suffisamment de place pour les jambes, un élément important pour se sentir à l’aise à bord et conduire hors des sentiers battus.

La console centrale est plutôt réussie et surtout on remarque l’écran digital qui affiche un compas, un élement qui se veut pratique lorsque l’on est un véritable baroudeur.

Le levier de vitesse tombe facilement sous la main, toutes les commandes d’ailleurs. La prise en main du véhicule en est facilitée et cela optimise la conduite sur les différents terrains abordés.

Mitsubishi_Pajero_BlackSport_Contreappel_2013-37

Mitsubishi_Pajero_BlackSport_Contreappel_2013-39

Moins agréable sur autoroute, du aux vibrations et aux importantes nuisances sonores, le Pajero n’est pas fait pour de longs trajets. Cependant sur petites routes sinueuses il adopte un comportement vif grâce aux 4 roues indépendantes et permet d’accomplir les traversées les plus difficiles, grâce aux 4 modes de transmissions 2H, 4H, 4HLc et 4LLc.

Ainsi même équipé de pneumatique mixte, il s’en sort parfaitement lors des franchissements et affirme sa facilité tout-terrain pour traverser ornières, croisements de pont, dévers et terrain gras.

Mitsubishi_Pajero_BlackSport_Contreappel_2013-2

Mitsubishi_Pajero_BlackSport_Contreappel_2013-43

Mitsubishi_Pajero_BlackSport_Contreappel_2013-24

J’ai été vraiment convaincue par ce 4*4, qui détient en plus une histoire à faire rougir les autres franchisseurs essayés lors du tournage de l’épisode n°4 avec le Garage des Blogs. En effet, il se démarque au fil des années par ses 12 victoires au Paris-Dakar.

Commercialisé à partir de 35 000 euros, la marque aux 3 diamants propose ce franchisseur hors-pair à un prix très attractif.

1 Commentaire

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être
Instagram has returned invalid data.