Promenade aux côtés d’Abarth

Il y a peu Abarth nous emmenait dans les gorges du Verdon pour découvrir la gamme de la marque au scorpion. Plus concrètement étaient à l’essai les Abarth 595 50e anniversaire, Turismo, Competizione et 500.

De Karl à Carlo Abarth…

Abarth 595 de 1963

Abarth 595 de 1963

Né à Vienne en 1908 c’est en 1945 que Karl Abarth arrivé en Italie et transforme son nom en Carlo Abarth. Réputé pour ses pots d’échappement il participa au projet fabuleux de la Cisitalia 360 : une redoutable voiture de course imaginée par Ferdinand Porsche et doté d’un Flat-12 (boxer) de 400ch à 12 000 tr/min. Redoutable…sur le papier seulement, la crise post-guerre mondiale a eu raison du projet maintenant exposé au Musée Porsche. Néanmoins il dirigea quelques temps l’écurie de course avant de devenir le fondateur de Abarth &C. Roi des moteurs, il fit sa spécialité la modification des petites Fiat 600 de l’époque. Travaillant sur l’alésage il faisait passer les citadines de 600 à 695 cm3 qui gagnaient au passage quelques chevaux. Depuis c’est pas moins de 36 modèles qui ont vu le jour, 2 concept-cars et 14 voitures de courses qui portent le nom de ce créateur.

L’Abarth 595 50e Anniversaire 

Essai_Abarth_595_50e_Anniversaire-01

Limitée à 299 exemplaires cette version anniversaire de la 595 arrive truffée de détails qui rappellent la séduisante bombinette italienne : l’Abarth 595 présentée au Salon de Turin en 1963. En livrée blanc nacré et ornée du scorpion cher à la marque (ndlr : c’était le signe astrologique de son fondateur Carlo Abarth), la méchante citadine s’offre quelques attributs spécifiques à elle seule.  Tous artisanaux, ces signes extérieurs exclusifs à cette version sont du plus bel effet : à mi chemin entre sportivité et authenticité. En effet, l’arrière de la 595 n’est pas « ouvert » comme l’était celui de la 695 mais se voit enjolivé d’un marquage « Fiat Abarth 595 » réalisé à la main et de deux écussons « 50e Anniversaire ». Quatre jantes de 17 pouces chaussent cette 595 : grises, elles gagnent en agressivité avec un liseré rouge.

L’intérieur, lui non plus n’échappe pas à la règle de la personnalisation avec des sièges baquets bi-colore blanc et rouge et un volant en cuir bicolore également surmonté d’un repère d’angle volant aux couleurs de l’Italie.

Sous le capot, c’est un moteur 1.4L Jet de 180ch qui tire la 595 vers des performances plus que honorables puisque l’Abarth rejoins les 100 km/h en 7,4s et est capable d’atteindre les 215 km/h. On regrette simplement qu’elle soit uniquement disponible  avec sa boite de vitesse robotisée à la rapidité discutable, mais son atout phare reste la ligne d’échappement « Monza » au bruit tonitruant : rauque et puissant. En définitive, l’Abarth 595 50e Anniversaire est une vraie sportive avec un châssis sain et si la boite de vitesse est une vraie ombre au tableau, la philosophie qui entoure cette 595 en fait une vraie petite machine de plaisir.

Commenatires

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être
Instagram has returned invalid data.