Rencontre oxygénée avec Skoda

Škoda, la marque tchèque du groupe Volkswagen a organisé une journée de rencontre avec quelques bloggers autour de modèles clés de la marques. C’était l’occasion de me confronter une première fois avec la marque et certains de ses modèles jusqu’alors jamais expérimenté.

Prise en main de la Skoda Rapid Spaceback

C’est aux alentours de Paris, en direction de l’Oise, que je me suis familiarisé à la fois avec la marque et leur dernier modèle au format hybride qu’est ce « break compact ».

Essai_Škoda_Rapid_Spaceback_Contreappel-2

Un extérieur sobre et moderne

Essai_Škoda_Rapid_Spaceback_Contreappel-3

La Škoda Rapid, dans sa version « Spaceback » offre un dessin très sobre dont la personnalité réside dans les détails modernes qui rendent l’ensemble agréablement simple et joli. Aucun traits extravagants donc, mais, un design minimaliste, à l’image des lignes très pures et sans ruptures qui relient l’avant à l’arrière. Un becquet vient border le toit panoramique dont la couleur foncée de l’ensemble vient contraster la robe colorée de la Rapid. Même rôle pour les rétroviseurs qui viennent contraster la Škoda et lui donner son caractère. Enfin, les jantes, noires également, sont du plus bel effet. En définitive, Škoda prouve que – parfois – la réussite d’un dessin peut passer aussi par sa simplicité.

Un intérieur en accord avec l’extérieur

Essai_Škoda_Rapid_Spaceback_Contreappel-25

Impossible de nier la filiation qu’il existe entre les différentes marques du groupe VAG et Skoda. De nombreux attributs proviennent de ses consoeurs Volkswagen/Seat. L’atmosphère est donc connue mais également reconnue de grande qualité. Si l’intérieur de la Rapid manque un peu de fantaisie, l’ensemble est véritablement bien fait, ergonomique et chaque commande à sa place. La qualité des matériaux est bien sûr en deçà des autres finitions du groupe mais la qualité perçue reste honorable si l’on se réfère à son prix. Le poste de conduite est – par ailleurs – lumineux puisque le toit panoramique vient remplir (si le temps le permet) l’habitacle de lumière. Les surfaces vitrées permettent une bonne visibilité et rend – à l’usage – la Škoda Rapid Spaceback agréable à conduire. Enfin, l’insonorisation est perfectible, à basse vitesse (étonnamment) le moteur se fait largement entendre mais le niveau sonore redevient bon à régime stabilisé ; quelque soit la vitesse.

Un bon comportement

Essai_Škoda_Rapid_Spaceback_Contreappel-11

Bien que la Rapid Spaceback soit un break compact, ses prétentions routières sont entières. Maniable en ville, son châssis semble* ne souffrir d’aucun gros défaut. A haute vitesse, la Škoda ne semble pas avoir de mauvais roulis et apparaît très stable. Pas de fausses notes majeures quant à sa conception même si une direction plus ferme l’aurait rendue encore plus satisfaisante. Le comportement est donc prometteur en ce qui concerne la Rapid.

Côté chiffres

Title goes here
[toggle_item title = »MOTORISATION »]
  • Moteur : Diesel SP, 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
  • Cylindrée : 1598 cc
  • Puissance : 105 cv À 4400 tr/min
  • Couple : 250 Nm à 1500 – 2500 tr/min
  • BVM5
[/toggle_item] [toggle_item title = »DIMENSIONS ET POIDS »]
  • Longueur (mm) : 4304
  • Largeur : 1706
  • Hauteur : 1459
  • Empattement : 2602
  • Poids à vide (kg): 1260
[/toggle_item]

Škoda : de l’Allemagne à l’Allemagne

Essai_Škoda_Rapid_Spaceback_Contreappel-5

Créée en 1919 par Emil Skoda, fondateur de la marque ; il a fait ses armes en ingénierie et il finalise son apprentissage en Allemagne. Il faudra attendre 1926 pour voir apparaître la première automobile Skoda. Après différents rachats et la fusion des expertises issues de ses opérations, naissent les quatre modèles (certains toujours usités aujourd’hui) emblématiques de la marque Tchèque :  la Popular, la Rapid, la Favorit et la limousine Superb. Si la seconde guerre mondiale détruit les usines Skoda, la marque renaît rapidement et connaît un développement pérenne jusqu’au milieu des années 70. Par la suite, Skoda connu une traversée du désert qui conduit jusqu’au rachat de la marque par le groupe VAG. A cette époque la production était difficilement maintenue à 150 000 unités puis en 1991, après le rachat, la production passa rapidement à plus de 240 000 unités à peine 5 ans après . Aujourd’hui, Skoda compte environ 30 000 employés.

Photos

 

*Il s’agit d’une simple prise en main.

Commenatires

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être
Instagram did not return a 200.