L’usine de Piquette : le berceau de la Ford T

Ici et là vous avez dû voir que j’étais parti au pays natal de Ford : Détroit. Impossible de traverser cette (étrange) ville sans passer faire un tour là où la notion de Fordisme est née : l’usine de la Ford T dans le quartier de Piquette à Détroit.

Ford-Musée-T-Detroit-01 Ford-Musée-T-Detroit-02 Ford-Musée-T-Detroit-03 Ford-Musée-T-Detroit-04

Avant d’entamer notre visite de cette ancienne usine Ford, il est important de souligner le travail effectué par les conservateurs de ce musée. Tout a été gardé à l’identique ou sinon replacé et reconstruit à l’identique. C’est bluffant et l’immersion est totale. La magie peut opérer. 

Les débuts d’une organisation industrielle
Ford-Musée-T-Detroit-07 Ford-Musée-T-Detroit-08

Les ailettes de part-et-d’autres de la gravure « Ford » sur la calandre de cette Model B est le signe différenciant qui permettait d’identifier les modèles fabriqués dans ladite usine de Piquette.
Ford-Musée-T-Detroit-09 Ford-Musée-T-Detroit-10 Ford-Musée-T-Detroit-12 Ford-Musée-T-Detroit-13

Ces ateliers sont les témoins du début de l’organisation industrielle pour la fabrication automobile. Le Fordisme n’était pas encore à son paroxysme mais souligne les début de l’organisation. Henry Ford constatait depuis son bureau que les mécaniciens avaient tendance à se rentrer dedans lorsqu’ils allaient chercher les pièces nécessaires à la construction des modèles R. C’est pourquoi il décide de cantonner les mécaniciens à ces établis et engage des « runners » dont la mission consiste uniquement à aller chercher les pièces exigées par la construction.

 

Coup de coeur : la Ford T « Faultless »

Dans les années 20, 50% du parc automobile américain était composé de Ford T. Certains ont vu une occasion de développer leurs affaires autour de ce modèle qu’ils savaient mythique. Beaucoup ont donc ouvert des magasins entiers dédiés à la réparation et la personnalisation des Ford T. C’est le cas de Fred C. Martin, ancien vendeur Ford et fondateur de Faultless. Il est à l’origine de ce magnifique modèle de Ford T basé sur une version de 1927 et inspiré du monde du nautisme pour ce « kit carrosserie » flamboyant qui faisait de cette Ford T – présente à plus de 10 millions d’exemplaires aux US – un modèle unique. Elle roule encore et est magnifiquement entretenu.

Ford-Musée-T-Detroit-14 Ford-Musée-T-Detroit-15 Ford-Musée-T-Detroit-16 Ford-Musée-T-Detroit-17

La suite Ford-Musée-T-Detroit-18 Ford-Musée-T-Detroit-19 Ford-Musée-T-Detroit-20 Ford-Musée-T-Detroit-21

Des produits dérivés voient le jours notamment avec cette version équipée « neige » issue d’un kit vendu séparément. Ford-Musée-T-Detroit-22 Ford-Musée-T-Detroit-23

Il s’agit du premier modèle de Ford T décliné en camionnette pour cette entreprise pionnière du transport de marchandise. Ford-Musée-T-Detroit-24 Ford-Musée-T-Detroit-25

Plus tard viendra les versions V8 plus imposantes et rutilantes. Ford-Musée-T-Detroit-26 Ford-Musée-T-Detroit-27 Ford-Musée-T-Detroit-28 Ford-Musée-T-Detroit-29 Ford-Musée-T-Detroit-30 Ford-Musée-T-Detroit-31 Ford-Musée-T-Detroit-34

Ceci est le premier système de clé de contact. Une tige en métal devait faire le lien entre les 4 magnetos pour que ce Model B démarre. Ford-Musée-T-Detroit-35Et surtout n’oubliez pas : Drive Safely.

 

1 Commentaire

Commenter

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous aimerez peut-être
Instagram has returned invalid data.